• [26/10] Cinquième Cours

    [26/10]

    Point Culture

    * Futakuta = onomatopée → fatigué

    * La saison de kôyô (feuille rouge) :

    - « le front de feuilles rouge » dans un journal (sur la carte météo on précise l'avancée des feuilles rouges dans le pays).

    - Momiji : érables japonais

    5. Hiroshima, Nagasaki : les bombes atomiques

    • Contexte

    La guerre du Pacifique (USA-Japon), l'invasion de l'armée japonaise dans l'Asie. Les militaires prenaient de plus en plus le pouvoir au sein du pays. Leur objectif était de coloniser la Corée, puis le Nord de la Chine, et descendre sur l'Asie du Sud-est. Il y avait un conflit d'intérêt avec les Américains qui voulaient avoir une influence dans la même zone.

     

    • « Projet Manhattan »

    Conception des bombes atomiques par les USA, qui aboutit le 16 juillet 1945. C'était une sorte de course parmis les chercheurs de chaque pays.

     

    • Pourquoi les bombes atomiques contre le Japon ?

    Il y a plusieurs raisons : pour les faire capituler le plus vite possible ; pour freiner l'URSS qui devenait une nouvelle menace pour les américains ; pour justifier la dépense de ce projet auprès du peuple américain.

     

    • Pourquoi Hiroshima ?

    Pour pouvoir précisément appréhender l'impact de la bombe atomique, que l'homme ne connaissait pas. Par rapport à ça il fallait une condition géographique et une taille intéressante (villes de + de 4,8km de diamètre), qui n'avait pas été touchée par les bombardements. Il y avait Hiroshima, Kokura, Niigata et Nagasaki qui ont été retenue jusqu'au dernier jour.

    Hiroshima : la cible n°1. Ce jour là, il faisait beau, condition idéale pour pleinement observer l'impact de la bombe.

    Le 6 août 1945 à 8h15 : Explosion de la 1ere bombe à Hiroshima, 600m au-dessus de l'hôpital Shima. Température : plus de 1 000 000°C au cœur, 3 000°C/4 000°C au sol (température extérieure du soleil 5 700°C, fonte du fer : 1 500°C).

     

    • Dégâts

    Plusieurs types de dégâts : causés par la chaleur (brûlure) ; par des rafales d'explosion ; par les incendies ; par les rayons radioactifs ; par « la pluie noire » (pluie radioactive).

    Nombre de morts : 140 000 personnes environ avant fin décembre 1945 (population d'Hiroshima : 350 000 personnes).

     

    • Bombe « à retardement » : conséquences secondaires

    Particularité de faire durer ses conséquences secondaires sur plusieurs mois voire plusieurs années, que ce soit physique (leucémie, cancer, malformations), ou moral (discrimination envers les victimes (hibakusha) par les autres japonais car ils avaient peur d'une possible transmission ; sentiment de culpabilité ; angoisse ; symptômes de séquelles psychologiques même 60 ans après).

     

    • Nagasaki

    Et trois jours plus tard, le 9 août 1945 à Nagasaki

    Nombre de morts : environ 80 000 personnes. Il s'agissait d'un autre type de bombe atomique.

    Le Japon capitule le 14 août 1945.

    La population n'était au courant de rien, très vite tout a été censuré.

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :